Influence des microorganismes acidogènes sur la corrosion d’une infrastructure en acier au carbone en milieu marin à faible marnage

H. Gueuné1, Ph. Refait2, M. Jeannin2, R. Sabot2, L. Paugam3, J.B. Memet4 et E. Malard1

1 Corrodys, 145 chemin de la Crespinière, BP. 48, 50130 Cherbourg-Octeville, France

2 Laboratoire des Sciences de l’Ingénieur pour l’Environnement (LaSIE), FRE 3474 CNRS, Université de La Rochelle, Bât. Marie Curie, Av. Michel Crépeau, 17042 La Rochelle Cedex 01, France

3 Accoast SAS, Espace Atlantis, 7 Parc d’Activité Doaren Molac, 56610 Arradon, France

4 A-CORROS expertises, 23 chemin des Moines, 13200 Arles, France

Résumé

Les infrastructures portuaires en acier au carbone subissent des dégradations liées à la corrosion par l’eau de mer. La corrosion marine des aciers est plutôt de nature généralisée mais des processus de corrosion localisée accélérés peuvent être induits par des microorganismes. Ces phénomènes sont regroupés sous le terme de corrosion influencée par les microorganismes. Une structure en acier au carbone située en mer Méditerranée dans des conditions de faible marnage ayant subi une corrosion localisée de type cratère (« chancre ») a éte étudiée. Des analyses physico-chimiques (diffraction des rayons X et Raman) et microbiologiques des dépôts recouvrant l’acier ont été réalisées pour tenter d’identifier l’origine des dégradations. Les résultats montrent que ces dépôts sont globalement constitués de produits de corrosion et de microorganismes pouvant influencer les mécanismes de corrosion classiquement retrouvés en milieu marin. Néanmoins, la présence locale d’akaganéite (?-FeO1?x(OH)1+xClx) dans les cratères, associée à une concentration importante en microorganismes acidogènes semble indiquer une accélération des processus de corrosion liée à une acidification locale par ces microorganismes.

Abstract

Degradations of port structures result from corrosion of carbon steel by seawater. Marine corrosion is mostly generalized (or uniform) corrosion. Nevertheless, accelerated localized corrosion phenomena could be induced by microorganisms. These phenomena are called Microbiologically Influenced Corrosion (MIC). A carbon steel structure with localized corrosion is studied in this paper. The metallic structure is located in Mediterranean Sea, in tidal conditions exhibiting small tidal variations. Physico-chemical (X-Ray diffraction and Raman) and microbiological analyses were performed on deposits covering steel surfaces to try to identify the cause of the degradations. Results show that these deposits are composed of corrosion products and microorganisms (able to influence corrosion mechanisms), commonly found in marine environments. However akaganeite (?-FeO1?x(OH)1+xClx) is detected inside corrosion craters with high concentrations of acid-producing microorganisms. It seems to reveal an acceleration of corrosion processes due to local acidification by acid-producing microorganisms.

Materiaux techniques 

Numéro Spécial :
Matériaux & Techniques

(Vol. 101, No. 5-6 / 2013)

"Corrosion et protection des ouvrages métalliques en environnement marin"

Accéder à l'intégralité de l'article

Contact

accoast contact

ACCOAST

4 rue Bernard Moitessier
P.A. des Deux Moulins
56880 PLOEREN
Tél : +33(0)2.97.73.88.62