CEMAR-PC > Volet 3

CEMAR-PC > Volet 3

Processus de corrosion et caractérisation de l'interface

Sites pilotes des Grands Ports Maritimes du Havre et de Nantes-Saint-Nazaire

Geoportail GPMH

L'objectif de ce troisième volet est de comparer les processus de corrosion et de protection cathodique (zone d’immersion, maritime et estuarienne) par l’intermédiaire des caractéristiques des dépôts formés à l’interface matériau / environnement. Ces analyses sont réalisées à partir d'échantillons immergés depuis 2004 au sein des GPM du Havre et de Nantes-St-Nazaire.

Pertes de masses, état de surface et vitesses de corrosion

A partir d'échantillons ayant subit soit une corrosion naturelle, soit une protection cathodique constante ou différée, soit une rupture de protection cathodique, le laboratoire CORRODYS réalise des mesures permettant d'évaluer la vitesse et les processus de corrosion ou de protection mis en jeu :

  • Perte de masse.
  • Perte d'épaisseur.
  • Etat de surface.
  • Faciès des dégradations.

Il s'agit d'analyses essentielles qui sont complétées par la caractérisation des produits de corrosion et de la nature électrochimique des dépôts.

Etude des produits de corrosion et calcomagnésiens

Ces analyses, réalisées par le Laboratoire d'Etude des Matériaux en Milieux Agressifs (LEMMA) de l'Université de La Rochelle, vise à comprendre les processus de corrosion et les propriétés des dépôts de corrosion et dépôts calcomagnésiens (formés lors du processus de protection cathodique), notamment par l'utilisation de deux techniques analytiques complémentaires :

  • La Diffraction des Rayons X (DRX), permettant d'analyser les formes cristallographiques au sein d'un broya de dépôts.
  • La micro-spectrométrie Raman, permettant une analyse localisée de produits de corrosion.

Ainsi, selon le degré d'oxydation de ces produits et leurs caractéristiques de formations (rouilles vertes, lépidocrocites, aragonites, goethite, etc.) il est possible pour les corrosionnistes d'émettre des hypothèses de processus de corrosion, qui seront complémentaires aux analyses de surfaces et analyses électrochimiques.

Caractérisation électrochimique des dépôts

Carto LISECes analyses sont réalisées par le Laboratoire Interfaces et Systèmes Electrochimiques (LISE - CNRS).

Cette expérimentation nécessite une mise au point méthodologique du fait du caractère "naturel" des échantillons, qui présentent un état de surface, une composition et une structure variables. 

A partir d'échantillons similaires à ceux utilisés pour la caractérisation physico-chimique des produits de corrosion par DRX et Raman, les caractéristiques électrochimiques des couches de produits de corrosion sont étudiées à partir de plusieurs méthodes :

  • Mesure de la vitesse de corrosion via la mesure du courant de dissolution au potentiel de corrosion, ainsi que par la mesure d'une résistance (Rp) inversement proportionnelle à la vitesse de corrosion.
  • Mesure de la résistance de polarisation Rp par balayage de potentiel.
  • Mesure de la résistance de polarisation Rp par imposition d'un signal alternatif avec variation de fréquence (spectroscopie d'impédance).
  • Mesure électrochimique locale par Scanning Reference Electrode Technique (SRET).

 

Retrouvez le Grand Port Maritime du Havre sur havre-port.fr :
http://www.havre-port.fr/

Retrouvez le LEMMA sur univ-larochelle.fr :
http://lemma.univ-larochelle.fr/Corrosion-en-milieux-aqueux-et.html

Retrouvez le LISE sur upmc.fr : 
http://www.lise.upmc.fr/